MENU

 

Les Engraineuses est un collectif écoféministe français d’expérimentations, de sensibilisations et de créations culturelles. Avec un ADN positif fort, les Engraineuses s’engagent au quotidien à partager des solutions à impact, portées par la communauté et tournées vers l’avenir.

Après La Pluie - Horizons écoféministes

1. Après La Pluie, développement de l’écoféminisme

 

Le programme Après La Pluie a pour but de développer le mouvement écoféministe en France, au travers d’évènements culturels tout le long de l’année (conférences, ateliers, expositions, etc…).

Après la Pluie, c’est aussi le premier festival écoféministe organisé dans l’Hexagone dont la première édition a eu lieu le 29 juin 2019 à La Cité Fertile à Pantin.

Afin de s’adapter aux contraintes liées au COVID19, la 2ème édition du festival Après La Pluie s’est déroulée en ligne du 2 au 8 novembre 2020. Étendu sur plusieurs jours, le festival permettait d’explorer diverses thématiques liées à l’actualité de l’écoféminisme en France. Les contenus proposés étaient divers et riches : conférences en live, reportages, podcasts ou encore interview sur Instagram avec des intervenantes telles que Fatima Ouassak, fondatrice du Réseau Classe/Genre/Race, Marine Calmet, président’e de Wild Legal, Jeanne Burgart Goutal, philosophe et bien d’autres encore

Après La Pluie dessine de nouveaux horizons pour l’écoféminisme avec la sortie d’un livre !

 

Fort de son succès, Après la Pluie s’est décliné en livre avec la sortie de l’oeuvre collective Après La Pluie – Horizons écoféministes, aux Éditions Tana (octobre 2020). Dans cet opus, 60 intervenantes prennent la plume sous la direction de Solene Ducretot et Alice Jehan, co-fondatrices du collectif Les Engraineuses pour explorer l’actualité de l’écoféminisme en France. Des sujets tels que la justice environnementale, la spiritualité, le CARE ou encore la réappropriation des territoires y sont abordés.

2. Festival de films Le Vent Tourne !

 

Dans le milieu de l’audiovisuel, les rapports du CNC (Centre National de la Cinématographie) indiquent chaque année qu’à peine 24% des subventions attribuées en France à la réalisation de films sont accordées à des femmes.

C’est donc pour contribuer à faire changer la balance que nous avons créé le programme Le Vent Tourne !, qui a pour vocation de promouvoir une culture audiovisuelle portée par des femmes, sur le web comme au cinéma ou à la télévision.

Le Vent Tourne !, ce sont d’abord des projections de films et des tables rondes organisées tout du long de l’année pour mettre en avant des talents féminins venant de tous milieux et tous pays.

Enfin, c’est un festival de films ayant eu lieu à la Bellevilloise le 30 septembre 2018 dans le cadre du Féministival et ayant récompensé 5 réalisatrices.

Panel de jurées : Sylvie Gautier (productrice chez Caméra Lucida et réalisatrice), Grace Ly
(auteure et réalisatrice de la web-série Ca Reste Entre Nous), Ariane Mestre (programmatrice du Magic Cinéma et membre d’HF Île-de-France), le collectif Cinéffable (à l’orginie du Festival International du film Lesbien et Féministe de Paris), ainsi qu’ Emmanuelle Rivier (adjointe EELV à l’Égalité femme homme du 20e arrondissement de Paris.).

 

Après La Pluie,

1er festival écoféministe de France

En tissant un lien étroit entre l’exploitation de la planète et celle des femmes,

l’écoféminisme place les femmes au cœur des enjeux de d’aujourd’hui et demain.

 

Le festival Après La Pluie a pour but de sensibiliser le grand public à l’écoféminisme. Organisé par Le Collectif Les Engraineuses, ce festival propose au grand public de se réunir autour de passionné.e.s, d’expert.e.s, d’artistes et d’activistes pour s’amuser, échanger, expérimenter et apprendre ensemble.

 

Qu’est-ce que l’écoféminisme ? 

 

L’écoféminisme est un mouvement d’actions et de réflexions qui permet d’imbriquer les luttes pour la protection des droits des femmes et de l’écologie. En tissant un lien étroit entre l’exploitation de la planète et celle des femmes, l’écoféminisme est vecteur de solutions fortes pour l’avenir.

L’originalité de ce mouvement est de l’avoir ancré dans des pratiques créatives et expérimentales, sans hiérarchie, avec toujours pour objectif la transformation du monde

 

« La définition conceptuelle vise à déconstruire tous les schémas d’oppressions patriarcales que l’on observe dans notre société, que ce soit sur les femmes ou sur la planète et sur tous les autre noeud de notre société comme la capitalisme, le racisme, l’homophobie, les inégalités en tous genres, etc. 

Plus exactement, on a deux branches principales dans l’éco-féminisme. La première, matérialiste, traite des problématiques  de terrain : c’est la question des droits des femmes face au changement climatique par exemple. Il est prouvé que les femmes sont les premières victimes de toutes les crises qui peuvent exister, qu’elles soient environnementales, sociales ou économiques. Ce sont les plus vulnérables. Par exemple, en Afrique subsaharienne, à cause du réchauffement climatique, les femmes doivent marcher de plus en plus loin et longtemps pour chercher l’eau et le bois de chauffe. La seconde branche est dite spirituelle. Elle vise à mettre en place une reconnexion du corps, du coeur et de l’esprit permettant de se soigner d’abord soi-même, puis aussi les autres et la planète. » Solene Ducretot, co-fondatrice des Engraineuses – Interview pour Mr. Mondialisation.

 

2ème édition du festival Après La Pluie : Une semaine entière dédiée à l’écoféminisme ! 

Fort de son premier succès, Après la Pluie est revenu en 2020 pour une édition inédite du 2 au 8 novembre. Pour surprendre le public, les contenus proposés étaient divers et riches : conférences, reportages, podcasts ou encore émissions en live sur Facebook et Instagram.

Le festival s’est étendu sur sept jours, explorant diverses thématiques liées à l’actualité de l’écoféminisme en France. Des sujets tels que la justice environnementale, la spiritualité, le CARE ou encore la réappropriation des territoires y étaient abordés.

 

 

PROGRAMME 2ème ÉDITION – 2020
𝐋𝐔𝐍𝐃𝐈 𝟐 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟎
𝟏𝟗𝐡𝟑𝟎 – 𝟐𝟏𝐡 : 𝐂𝐎𝐍𝐅𝐄𝐑𝐄𝐍𝐂𝐄 (en live sur Zoom)
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞𝐬 : Noémie Cahours et Myriam Durassier, militantes de WARN, animée par Jade Fautsch, étudiante en droit et membre du Collectif Les Engraineuses.
𝐌𝐀𝐑𝐃𝐈 𝟑 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟎
𝟏𝟗𝐡𝟑𝟎 – 𝟐𝟏𝐡 : 𝐂𝐎𝐍𝐅𝐄𝐑𝐄𝐍𝐂𝐄 (en live sur Zoom)
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞𝐬 : Clotilde Bato, déléguée générale de l’association SOL, présidente de Notre Affaire à Tous et Marine Calmet, jusriste et présidente de Wild Legal, animée par Lau, co-fondatrice de la Brigade Antisexiste et d’Insomnia.
𝐌𝐄𝐑𝐂𝐑𝐄𝐃𝐈 𝟒 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟎
𝟏𝟗𝐡𝟑𝟎 – 𝟐𝟏𝐡 : 𝐂𝐎𝐍𝐅𝐄𝐑𝐄𝐍𝐂𝐄 (en live sur Zoom)
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞𝐬 : Fatima Ouassak, militante anti-raciste et écologiste, co-fondatrice du collectif Front de Mères et autrice du livre La Puissance des Mères et Léa Vasa, Conseillère de Paris, Paris 10e, Déléguée propreté, stratégie zéro déchet, économie circulaire, animée par Souba Manoharane Brunel, entrepreneuse engagée dans la transition écologique et sociétale et co-fondatrice de Les Impactrices.
𝐉𝐄𝐔𝐃𝐈 𝟓 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟎
𝟏𝟖𝐡 – 𝐏𝐄𝐑𝐅𝐎𝐑𝐌𝐀𝐍𝐂𝐄 𝐀𝐑𝐓𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄
Fembarium, Collection d’oeuvres, feuilles brodées.
𝐀𝐫𝐭𝐢𝐬𝐭𝐞 : Maria Camila Galvis Laverde, artiste visuelle et plasticienne.
𝟏𝟗𝐡𝟑𝟎 – 𝟐𝟎𝐡 : 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐕𝐈𝐄𝐖 (pré-enregistrée)
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞 : Céline Karaya Baltide, thérapeuthe ayurvédique, directrice d’un tiers-lieu culturel en Martinique et créatrice de Soulfood Supafood.
𝟐𝟏𝐡 – 𝐏𝐄𝐑𝐅𝐎𝐑𝐌𝐀𝐍𝐂𝐄 𝐀𝐑𝐓𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄 (pré-enregistrée)
𝐀𝐫𝐭𝐢𝐬𝐭𝐞𝐬 : Choeur féministe Nos Lèvres Révoltées.
𝐕𝐄𝐍𝐃𝐑𝐄𝐃𝐈 𝟔 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟎
𝟏𝟖𝐡 – 𝐏𝐄𝐑𝐅𝐎𝐑𝐌𝐀𝐍𝐂𝐄 𝐀𝐑𝐓𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄
Diffusion de la vidéo Sororité, tirée du poème de Fia Maureen Kakou publié dans le livre Après La Pluie – Horizons écoféministes et réalisé par Solene Ducretot. Vidéo disponible sur Youtube.
𝟏𝟗𝐡𝟑𝟎 – 𝟐𝟎𝐡𝟑𝟎 : 𝐏𝐎𝐃𝐂𝐀𝐒𝐓
– 1er épisode du podcast Les Épines produit par le Collectif Les Engraineuses.
«Un leadership grandeur nature». Comment redéfinir entièrement le leadership pour qu’il soit plus respectueux de la planète et de ses humains ?
Réalisé par les journalistes Pauline Blanchard et Anne-Sophie Valentin, produit par Solene Ducretot.
𝐒𝐀𝐌𝐄𝐃𝐈 𝟕 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟎
𝟏𝟏𝐡 – 𝟏𝟐𝐡 : 𝐑𝐄𝐍𝐂𝐎𝐍𝐓𝐑𝐄 (en live sur Zoom)
– Intégrer l’écoféministe dans la réflexion artistique.
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞 : Bertille Gentil, artiste plasticienne écoféministe.
𝟏𝟔𝐡 – 𝟏𝟕𝐡 : 𝐑𝐄𝐍𝐂𝐎𝐍𝐓𝐑𝐄 (émission pré-enregistrée)
– Introduction au «pouvoir du dedans».
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞 : Jeanne Burgart Goutal, agrégée de philosophie et autrice du livre Être écoféministe : théories et pratiques.
𝟏𝟕𝐡𝟑𝟎 – 𝟏𝟖𝐡𝟑𝟎 : 𝐑𝐄𝐍𝐂𝐎𝐍𝐓𝐑𝐄 (en live Instragram @lesengraineuses)
– Reclaim : se réapproprier notre héritage culturel.
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞 : Camille Sfez, psychologue clinicienne, formatrice et autrice de La puissance du féminin.
𝟏𝟖𝐡𝟑𝟎 – 𝟐𝟎𝐡 : 𝐂𝐄𝐑𝐂𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐏𝐀𝐑𝐎𝐋𝐄 𝐏𝐎𝐔𝐑 𝐇𝐎𝐌𝐌𝐄𝐒 (en live sur Zoom)
– Les nouveaux hommes vulnérables et inspirants
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭 : Clovis Bonnemason, coach déconstruisant le modèle de virilité et travaillant sur la gestion des émotions masculines, créateur des cercles pour hommes Les nouveaux hommes Vulnérables et Inspirants.
𝟐𝟎𝐡 – 𝟐𝟏𝐡 : 𝐑𝐄𝐍𝐂𝐎𝐍𝐓𝐑𝐄 (en live Instragram @lesengraineuses)
– Self care : la naturopathie pour mieux vivre ses cycles menstruels.
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞 : Lisa Nguyen, naturopathe certifiée.
𝟐𝟏𝐡 – 𝟐𝟐𝐡 : 𝐂𝐎𝐍𝐅𝐄𝐑𝐄𝐍𝐂𝐄 (en live sur Zoom)
– Briser la glace du Care et du self-care.

𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞𝐬 : Lisa Pleintel, spécialiste égalité femme-homme dans l’Économie Sociale et Solidaire,

Nathalie Geetha Babouraj, Fondatrice de Doclaluna et de la Tribe Empowering School, Tiphaine Chaillou, Fondatrice du Podcast Parlons d’Endo.
𝐃𝐈𝐌𝐀𝐍𝐂𝐇𝐄 𝟖 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟎
𝟏𝟏𝐡 – 𝟏𝟐𝐡𝟑𝟎 : 𝐌𝐄𝐃𝐈𝐓𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 (en live Instragram @lesengraineuses)
– Méditation sur le thème “l’amour de la Terre Mère”.
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭𝐞 : Stéphanie Lafranque alias La Tisanière Tatouée.
+ 𝐓𝐔𝐓𝐎 : Comment construire son propre autel ?
PDF téléchargeable pour tout savoir sur les autels.
Merci à notre super équipe de bénévoles pour la belle énergie mise dans ce projet, de la conception des évènements à l’animation des conférences. Sans elles n’aurait peu eu lieu cette 2ème édition du festival écoféministe Après La Pluie !
Ce travail de qualité, nous le devons à Anne-Laure Girard, professeur de yoga et brodeuse engagée, Pauline Blanchard, journaliste, Anne-Sophie Valentin, journaliste, Jade Fautsch, étudiante en droit et Diane Rigou-Chemin, productrice et monteuse de films.

𝐑𝐄𝐏𝐋𝐀𝐘 - Conférence "Le terreau de l’écoféminisme". D’où viennent les racines du mouvement ?

Le livre

LE LIVRE : Après La Pluie – Horizons écoféministes

 

Après La Pluie – Horizons écoféministes est sorti en octobre 2020 aux éditions Tana.

Longtemps resté méconnu en France, l’écoféminisme s’y enracine depuis quelques années, suite aux bouleversements sociaux et environnementaux. Ce mouvement porté par des femmes et des hommes engagé·e·s s’inscrit aujourd’hui pleinement dans l’actualité. C’est cette énergie et cet horizon des possibles que Solène Ducrétot et Alice Jehan, co-fondatrices du collectif Les Engraineuses et organisatrices du festival écoféministe Après la pluie, ont voulu recueillir en réunissant dans cet ouvrage les plumes d’une soixantaine d’intervenant·e·s.

Tou·te·s témoignent de la diversité des pratiques écoféministes qui sont autant de moyens d’action, élaborés à partir des réflexions, des grilles d’analyse et des expériences de vie, pour agir ensemble et changer notre rapport au monde.

« Qu’est-ce que l’écoféminisme ? Quels sont les liens qui existent entre la lutte contre le patriarcat et la protection de l’environnement ? Après La Pluie – Horizons écoféministes est un ouvrage choral hautement pédagogique qui explore les multiples visages de l’écoféminisme en France. Un état des lieux dans lequel elles convoquent des philosophes, des économistes, des réalisatrices, des poétesses ou encore des militantes écologistes. En s’extrayant du préjugé tenace qui consiste à réduire l’écoféminisme à une essentialisation des femmes, les autrices parviennent à aborder une foule de thèmes et de questionnements. Interviews, poèmes, illustrations, réflexions : l’ouvrage rend compte dans le fond comme dans la forme du foisonnement des pratiques écoféministes. » Article des Inrockuptibles Les 16 livres féministes qu’il ne fallait pas manquer en 2020.

 

 

Banniere ALP 19

Après la pluie, retour sur une édition 2019 réussie !

C’est en juin 2019 à la Cité Fertile qu’a eu lieu le premier festival écoféministe en France, organisé par le collectif Les Engraineuses. Une cinquantaines d’intervenantes ont pu partager leurs points de vue sur différentes thématiques écofeministes. Des ateliers créatifs, un village solidaire et des performances artistiques ont également permis aux visiteurs de s’informer et de découvrir le mouvement de manière ludique.

GALLERIE PHOTOS

Eclaircie sur l'écoféminisme avec Pascale d'ERM

Festival Après La Pluie 2019

Festival de films Le Vent Tourne !

 

Dans le milieu de l’audiovisuel, les rapports du CNC (Centre National de la Cinématographie) indiquent chaque année qu’à peine 24% des subventions attribuées en France à la réalisation de films sont accordées à des femmes.

C’est donc pour changer la donne que nous avons décidé de créer le programmeLe Vent Tourne !afin de promouvoir une culture audiovisuelle portée par des femmes, sur le web comme au cinéma ou à la télévision.

La cérémonie de remise des prix de la première édition du Festival Le Vent Tourne ! a eu lieu le 30 septembre 2018

à La Bellevilloise dans le cadre du Féministival.

Au total : 5 jurées, 9 films projetés, 5 lauréates, 4 films coup de coeur et une salle comble !

 

PRIX DE LA RÉALISATION :

Naissance de Gabin A, d’Elsa Alosio

PRIX DU SCÉNARIO :

Histoire du soir, de Camille Chavaret

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE :

Edith & Henry, de Clémence Lebatteux

PRIX DU MONTAGE :

Mallory, de Marie Gelly

PRIX DE L’INTERPRÉTATION :

La Piscine, de Roza Bursztein

***

… & LES FILMS COUP DE COEUR !

Au commencement, de Hélène Merlin
New Note, de Léa Fabreguettes
Je suis à fleur de peau, de Valérie Faure
L’écriture en cadeau, de Keira Maameri

***

Réalisatrice
& Journaliste engagée
Co-fondatrice des Engraineuses

solene.ducretot@lesengraineuses.fr

Solène est journaliste et réalisatrice. D’abord rédactrice en chef d’ecoplusTV le média de l’économie positive, puis directrice de production de films dans diverses agences de communication engagées, elle travaille maintenant à son compte pour accompagner le changement de notre société et proposer des solutions inspirantes en France comme à l’étranger.

Spécialiste des contenus vidéos pour le web, elle a réalisé, tourné et monté plus de 300 films (reportages, documentaires, podcast et web-séries) pour de nombreuses ONG, fondations, associations et strat-up sociales.

 

Actrice de l’Economie
Sociale et Solidaire
Co-fondatrice des Engraineuses

alice.jehan@lesengraineuses.fr

Alice est cheffe de projet dans le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire. Son expérience associative étudiante a évolué vers un volontariat en service civique dans une association écolo, Générations Cobayespuis de façon professionnelle depuis près de cinq ans dans le monde associatif parisien.

Forte des ses expériences dans différents types d’organisations et de son travail à la fois stratégique et de terrain, elle met aujourd’hui ses compétences au service des femmes et des problématiques liées au développement durable au sein du Collectif les Engreneuses.

 

Nos Partenaires 2019
Nous Contacter

FAIRE UN DON